Réservez votre inspection
Grace Kells logo
Réservez votre inspection

Sazanami-no-mori

Publié le 
28/04/2020
 - 
Auteur : 
Andrew Harvey

Extrait de Machi-hoiku et Satoyama publié dans Paysage 2020 (La revue annuelle de l’Association des architectes paysagistes du Québec)

École maternelle Sazanami-no-mori

HIGASHIHIROSHIMA — HIROSHIMA
Design Divers
Terminé 1979-2017
Taille > 7500 m2
Terrain d’école Plusieurs bâtiments intégrés avec une cour, constituant un campus rural

Situé dans une zone agricole juste à l’extérieur de la ville d’Hiroshima, Sazanami-no-mori est un campus aménagé sur un terrain vallonné comportant des bâtiments à la fois couverts et ouverts sur le plein air, avec des connexions vers les rizières, les potagers et les forêts voisines. La propriété est en pente vers l’ouest et ne présente pas de bâtiments de grande hauteur; elle offre une vue dégagée sur les rizières et la forêt environnante. Le campus est doté de fonctionnalités conçues pour faciliter les échanges entre les enfants, les enseignants et les parents. Par exemple, le bâtiment communautaire peut être utilisé séparément par les parents et les membres de la communauté pour des réunions ou des consultations. En effet, il possède sa propre entrée, une cuisine ouverte et des installations sanitaires, et est accessible avec une clé, même lorsque le jardin d’enfants est fermé.

À notre arrivée à Sazanami, nous avons le choix d’entrer par l’accès public, les installations communautaires ou le bureau de l’école, d’où les enfants sortent dans la cour pour jouer ou se rendre au bâtiment où se trouve leur salle de classe. L’espace de jeux dans la cour est une vaste clairière inégale entourée des bâtiments de l’école et d’arbres. Dans la cour, divers éléments de jeu s’intègrent parfaitement au terrain, dont un vieux bateau à voile, des bûches de bois, un mur de pierre, une glissoire en talus, des tentes d’ombrage et un foyer. 

Bien sûr, j’ai été très surpris la première fois que j’ai vu des bambins attiser le feu dans la cour, mais ils étaient surveillés. Les avantages pour les enfants sont énormes : apprendre à faire et à contrôler un feu de camp n’est pas seulement un important facteur de confiance, mais il offre une multitude d’occasions d’apprentissage expérientiel fondées sur l’investigation; il ouvre également la voie au partage et au développement des compétences sociales. L’espace autour du foyer est un espace social où des liens se forment. Les compétences et les capacités acquises par les enfants autour du feu les aident à se préparer à de nouveaux défis au cours de leur existence.

Sazanami est entourée de rizières et de forêts, et se trouve en fait sur des terres louées d’une fiducie foncière locale. Pour sa part, l’école amène les élèves à marcher dans les rizières en terrasse, où elle les aide à planter et à participer aux coutumes et traditions locales. Les enfants entretiennent également quelques clairières dans les bois, dont l’une servant à la culture de bleuets et l’autre servant d’espace de jeux, où ils peuvent construire des forts, etc.

Lors d’une conférence donnée au Congrès ISGA (International School Grounds Alliance) 2019, le directeur de Sazanami, Motomi Namba, a parlé de l’importance accordée à la production alimentaire et à l’alimentation dans une présentation intitulée « Développer le sens du goût à Sazanami-no-mori ». Monsieur Namba a expliqué comment les parents mettent en commun leurs finances pour acheter du riz aux agriculteurs locaux pour les repas servis à l’école et comment les enfants récoltent et entretiennent eux-mêmes les cultures. Mais l’un des éléments clés de son discours – et de Sazanami – est l’importance pour les enfants de préparer et de manger ensemble leur nourriture. Sur le terrain, il y a des endroits pour s’asseoir, conçus pour grignoter ou déjeuner avec vue panoramique sur les potagers et les rizières. Mon fils a fréquenté une halte hebdomadaire à la maternelle lors de notre dernière visite. Il avait alors 3 ans et n’était pas un gros mangeur. Toutefois, lorsqu’un groupe d’enfants mangeaient le même repas à base d’ingrédients qu’ils avaient récoltés sur la terre voisine et préparés dans la cuisine, mon fils et ses compagnons mangeaient fort bien. En prenant le repas ensemble à l’extérieur, ils ont aussi pris conscience du temps qui passe, de leur environnement et des conséquences sur leur production et leur plaisir. Les concepteurs ont beaucoup à apprendre de cette approche.

Retour vers Mots de jeu
closechevron-downtwitter-squarefacebook-squarelinkedin-squarearrow-circle-upenvelopephone-handsetmenu-circlecross-circle